UN ENCADREMENT COMPLET

OSTÉOTOMIE PÉRI-ACÉTABULAIRE

Dans le cas d'une anomalie congénitale de la hanche ou « dysplasie de la hanche », une OPA ou ostéotomie péri-acétabulaire peut être indiquée. Cette opération se déroule comme suit.

Avant l'opération, l'anesthésiste insère un cathéter épidural dans le dos du patient. Il s'agit d'une petite perfusion reliée à une pompe antidouleur. Après l'opération, vous pourrez actionner la pompe antidouleur par vous-même via un bouton-poussoir. Cette pompe antidouleur épidurale reste en place un à deux jours.

Une incision est effectuée à l'avant. Le Professeur Corten exécute la technique de telle manière que l'incision coïncide avec le pli de l'aine. Ainsi, la cicatrice sera en majeure partie cachée par votre slip. L'opération préserve aussi totalement les muscles. Après avoir procédé à cette incision, le médecin travaille vers la capsule et l'os sans abîmer les muscles. Ce faisant, il veille soigneusement à travailler entre les muscles. La capsule articulaire est dégagée et, sans l'ouvrir, le médecin passe à l'ischium (partie du bassin), juste sous le cotyle.

C'est ici qu'a lieu la première ostéotomie. L'os pubis est dégagé et sectionné tout contre l'articulation de la hanche. C'est la deuxième ostéotomie. Ensuite, l'ilium (partie du bassin) est sectionné juste au-dessus de l'articulation de la hanche. C'est la troisième ostéotomie. La quatrième ostéotomie est effectuée à l'arrière du cotyle. Cette méthode permet de garder intacte la partie arrière de l'anneau pelvien afin de garantir la stabilité du bassin et de protéger au maximum le nervus ischiadicus (long nerf de la cuisse).

Le cotyle est à présent totalement dégagé et peut être placé à la bonne position. Une radiographie permet de vérifier si la nouvelle position est optimale. Le cotyle est ensuite fixé à l'aide de 2 à 3 vis. On vérifie également après la fixation si la correction du cotyle a été effectuée avec précision. La plaie est ensuite refermée et un pansement est appliqué.

L'opération peut entraîner une perte de sang, essentiellement due au fait que l'os peut saigner. Voilà pourquoi on utilise un cell-saver durant l'intervention. Il s'agit d'un appareil qui collecte le sang du patient, pour ensuite le lui réinjecter. Cela dit, une transfusion peut malgré tout s'avérer nécessaire après l'opération.

La technique conçue par le Professeur Corten pour préserver les muscles - également utilisée lors d'une OPA - entraîne des avantages considérables : moins de saignements, une cicatrice plus petite grâce à l'incision dans le pli de l'aine, et une hospitalisation plus courte permettant au patient de reprendre rapidement ses activités normales.

Peri-acetabulaire osteotomie

Une ostéotomie péri-acétabulaire est indiquée en cas d'anomalie congénitale de la hanche ou dysplasie de la hanche.

Young Adult hip Unit

Le Professeur Corten s'est penché sur le traitement de problèmes de hanche susceptibles d'affecter les jeunes adultes, les adolescents...

Smarthip-applicatie

Smarthip

Le Professeur Corten a développé SmartHip, une application numérique permettant de préparer ses patients à l'opération et...

Dysplasie de la hanche

Il est question d'une « dysplasie de la hanche » quand son articulation présente une forme anormale. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une...

Cotyle

Cotyle

Le cotyle ou « acetabulum » - en entier: acetabulum ossis ilium - est la cavité articulaire en forme de cuvette qui se situe sur le côté du...

Liesplooi-incisie

Incision inguinale

Une opération est toujours un événement important dans la vie d'une personne. Tout ce processus - des consultations à la rééducation...

Reprise du sport

La reprise ou le démarrage d'une activité physique ou sportive est vivement recommandé et encouragé par l'équipe de Heuppraktijk dans...

FR
Retour haut de page